Bangkok

Nous sommes arrivés en avion de Calcutta, l'aéroport est moderne, les toilettes impeccables et le personnel souriant, visiblement on ne nous a pas menti, on est bien au pays du sourire. Il y a un métro sous l'aéroport qui nous emmène directement en ville. Nous devons ensuite prendre un taxi pour nous rendre à notre hôtel, nous avons décidé de le réserver car c'est le nouvel an pour les bouddhistes et nous avons peur de ne pas trouver dans notre budget. En taxi, il y a le choix, des roses, des verts, des jaunes mais encore faut-il qu'ils parlent anglais, qu'ils acceptent de s'arrêter et qu'ils veuillent bien mettre le compteur... En tout cas, les tuk tuk c'est fini pour nous car c'est plus cher que les taxis.

Notre hôtel était super bien mais le double du prix vis à vis l'inde, tant pis on va s'y faire surtout que la qualité est meilleure. Nous avons un peu faim, nous allons donc dans notre quartier pour aller en repérage dans ce nouveau pays. On voit qu'il y a à manger partout, des petits stands sur les trottoirs ou bien des deux roues en mode side car. Ils ont des petits barbecues, imaginez les odeurs quand vous vous baladez dans la rue, poulet, porc, poisson, on y trouve de tout avec du riz collant pour moins d'un euro. Cela faisait 3 mois que nous n'avions pas mangé de porc! Ce n'est pas cher mais les portions ne sont pas grosses, il nous en faut plusieurs, nous avons vu que les thais mangeaient toute la journée, nous a choisi de manger plusieurs portions d'un coup.

Nous sommes allés dans un sky bar, situé sur le haut d'un hôtel, au 48 ème étage... avec ascenseur :) Nous avons profité de la vue de jour et de nuit. Les cocktails n'étaient pas excessifs grâce aux happy hours. En revanche, nous avons dû sortir nos seules tenues habillées que nous avions et encore... Jérémie n'avait que ses chaussures de randonnées en chaussure fermées. Heureusement nous sommes rentrés sans problème dans cet hôtel luxueux.

Nous avons aussi fait le marché de chatuchak, où tous les vendeurs vendent la même chose mais pour pas très cher. Les centres commerciaux pour le shopping sont terribles, tous plus hauts les uns que les autres, décorés avec des thèmes. Nous avons été au cinéma voir un film en anglais, au début de la séance, il y a l'hymne national qui est fort respecté, tout le monde y compris nous, devons se lever pendant son écoute.

Le lendemain, c'est le nouvel an appelé aussi Songkran, nous sommes en 2558 pour eux, à l'origine ils se retrouvaient en famille et faisaient acte de respect pour les personnes âgées maintenant c'est plus à un prétexte de fête pendant 3 jours non stop, ne comptait pas être épargné, tous ceux dans la rue sont aspergés surtout ceux qui ne sont pas mouillés. D'ailleurs on a beaucoup rigolé à voir des touristes débarqués alors qu'ils ne savaient pas que c'était Songkran, les taxis ne pouvaient pas les emmener car il y avait foule et ils se protégeaient avec des sacs poubelles.
On a passé 3 jours extras, les thailandais sont hyper fêtards, gentils, souriants. Nous avions des pistolets à eau pour riposter contre leur seau d'eau glacée, leurs tuyaux, les glaçons, l'argile déposée sur nos joues...

Krabi town

Krabi a été notre premier endroit où nous pouvions nous baigner dans un endroit idyllique. Nous avons logé en ville pour avoir un logement moins cher et de la nourriture bon marché.

La plage de Railay est accessible uniquement en bateau, si on est riche on peut résider dans un hôtel très luxueux sur place. Nous avons donc pris notre premier long tail boat, bateau traditionnel thailandais, il y a toujours un ruban d'accrocher sur la pointe pour le protéger.

Nous avons eu des programmes différents pour la matinée:
Jérémie est monté au view point, Elodie a commencé à grimper et des gens nous ont dit que c'était vraiment compliqué, qu'il fallait escaladé pied nus et à mains nus des endroits, que c'était coupant, elle a donc décider de profiter de la plage magnifique. Quand à Jérémie, il ne regrette pas du tout, la vue était à couper le souffle et il a pu se baigner tout seul dans un lagon mais c'était vraiment difficile d'accès.

A côté de la plage, il y avait deux grottes remplies de phallus sculptés dans le bois, les pêcheurs viennent régulièrement en déposer pour que cela leur porte chance en pêche et également pour la fertilité.

Nous avons également fait une petite grimpette de 1237 marches bien sûr sous une chaleur bien torride (environ 40 degrés), il y avait un énorme bouddha en haut et une vue bien dégagée comme récompense. Nous avons rencontrés 3 malaisiens pendant la montée, ils avaient l'air vraiment sympatriques, on a hâte d'aller dans leur pays.

Koh Lanta

Nous n'avons pas trouvé l'équipe de TF1 sur cette petite île très tranquille. Rassurez vous nous ne sommes pas partis dormir sous les cocotiers en frottant des silex pour préparer notre nourriture. La première émission a été effectivement tournée juste à côté sur l'île de Koh Rok ou nous pouvions y faire une excursion mais le prix était trop élevé pour nous.

Grâce à la basse saison nous avons pu profiter d'un hôtel avec piscine qui donne directement sur la mer, pas de sable à nous embêter mais belle vue quand même.

Il n'y a pas grand chose à faire sur l'île, nous avons loué un scooter pour moins de 10€ la journée avec l'essence et nous avons parcourus les plages. L'eau n'est pas aussi belles que sur les autres îles mais cela à l'avantage de d'attirer moins de touristes et donc d'être très agréable.

Nous avons été surpris de voir que là bas, beaucoup conduisent des deux roues et même des side car avec leurs frères et sœurs dedans alors qu'ils ont à peine 10 ans, trop dangereux!

Ko Phi Phi

Nous ne savions pas à quoi nous attendre en arrivant là bas, on nous disait que c'était ultra touristique, cher, qu'on y faisait beaucoup la fête mais que c'était joli.

En arrivant là-bas en ferry, on commence par ce faire taxer de 20 bath par personne pour aider au nettoyage de l'île alors que nous ne l'avons pas du tout trouvé propre.

Nous avons trouvé un logement dans notre budget en s'éloignant de la jetée où tout le monde arrive, les gens prennent les premiers logements souvent. Les commerçants nous disait que c'était calme, les rues ne sont pas noires de monde et on ne s'en plain pas.

L'eau est effectivement magnifique par contre il n'y a que des échoppes qui vendent des souvenirs et la vie nocturne est assez bruyante. Les gens font la fête sur la plage mais c'est désolant de les voir tout jeter parterre et c'est la mer qui emporte tout cela après. Les prix sont assez cher, par exemple pour l'eau il faut compter le double.

Nous avons été grimper au point de vue qui donne sur les deux baies, c'était magnifique mais là aussi il faut payer pour en profiter. Nous avons aussi fait une demi-journée en bateau où nous avons eu des arrêts sur plusieurs plages, nous avons fini par maya bay qui est la plage qui a servit pour le film "la plage" avec Leonardo Dicaprio, le sable est bien blanc et l'eau transparente mais dommage qu'il y ait quelques objets non désirés à flotter.

Phang Nga

Notre séjour à Phang Nga a été humide, il pleuvait tous les après-midi comme quoi nous aussi nous avons de la pluie parfois :)

Nous voulions faire une excursion d'une journée pour aller voir james bond island, visiter un village de pêcheurs musulmans et faire du canoë mais les agences de voyage nous ont conseillé de ne prendre qu'une demi-journée pour ne pas avoir les inconvénients de la pluie.

Mise à part le moteur de notre bateau assez bruyant, nous avons passé une bonne matinée, nous étions avec 4 philippines qui étaient plus qu'adorables, notre prochain séjour s'annonce bien :)

Koh Tao

Nous n'avons pas beaucoup visité l'île car nous avons passé notre open water dans un centre de plongée français appelé "french kiss" qui se vente de donner un goût différent à notre vie :) Ce diplôme permet de plonger en autonomie avec binôme jusqu'à 18 mètres, il faut quand même être accompagné d'un dive master ensuite pour avoir accès au bateau, au matériel, en cas de problème il est très utile car nous avons peu d'expérience et pour finir cette personne connaît les sites de plongée et peut nous expliquer comment le site est organisé et quels animaux et plantes nous pouvons rencontrés.

Nous logions dans un bungalow sur la plage de chalok.
Nous avons passé 4 jours pour l'open water:
1: Inscription, lire 3 chapitres et répondre aux questions pour le lendemain (120 pages) + vidéo de 2 heures
2: 2h30 de cours + plongée l'après midi: vidage de masque, faire la planche, nage, perte de détendeur... + 3 chapitres à lire pour le lendemain.
3: 2h00 de cours + test de 50 questions (il faut avoir 80% de bonnes réponses, on a eu 96% et 98%!!) + 2 plongées l'après-midi avec à nouveau des exercices comme les remontées d'urgence. Nous avons fait notre première exploration!
4: 2 plongées à 18 mètres, on a vu des supers coraux et des beaux poissons colorés et nous sommes diplômés.

Nous avons fêté notre diplôme avec notre instructeur et les autres élèves le soir. On peut vous dire que l'on a apprécié les siestes en rentrant!

Ko Pha Ngan

Cette île est célèbre pour sa fête de la pleine lune et bien sûr pour décompresser, nous avons décidé d'aller la faire.

Nous avons eu la chance d'être rejoint par un couple de franco-canadien ( Émeline et Etienne) que nous avions rencontré en Inde avec qui nous avions bien sympathisé. Nous avons été au nord de l'île pour ne pas être embêté par les fêtards. Nous avons été servi, notre plage était déserte et nous avions des bungalows dans un jardin très vert avec des hamacs, le top.

Pour rejoindre la fête, nous avons fait un trajet de 40 minutes, cheveux au vent à l'arrière d'une jeep. Arrivés sur place, nous étions au bon endroit, tous les tee shirt affichaient Full Moon Party, les stands vendaient de la peinture fluorescente, des fleurs fluorescentes et des petits seaux remplis d'alcool. Nous avons trouvé la fête bon enfant, des zones d'aide pour les gens trop alcoolisés, des joueurs de feu un peu partout.

Cela faisait longtemps que nous n'avions pas fait la fête donc cela nous a fait du bien !