Site archéologie de Akrotiri

Direction maintenant un site archéologique (parking payant de 3€, + entrée gratuite pour les étudiants, sinon 5€), où a été retrouvée une cité de l'âge du bronze. Le volcan l'a figé sous les cendres lors de son explosion dans les années -1600. Contrairement à Pompéi, aucun corps n'a été retrouvé car les habitants ont évacué les lieux à temps. La visite des décombres n'est pas très impressionnante (seulement 3% de la cité a été mis à jour), il y a quelques poteries et des allées entre les maisons (bien conservées). La majeur partie des fresques et du mobilier est exposée au musée préhistorique de Fira, que nous n'avons pas visité.

Red Beach

La " Red Beach" est célèbre pour ses falaises rouges. Nous voulions pic-niquer là bas, mais l'effondrement d'une partie de la falaise m'a refroidi ! Les pierres n'ont pas dû tomber d'un coup, mais ça n'inspire pas confiance... De plus, on a vu de la poussière s'envoler quand on est arrivés, indiquant que la falaise continuait de s’effriter. Hop : 1/2 tour pour trouver un autre endroit pour manger notre sandwich !

Le cap d'Akrotiri et son phare

Nous tirons ensuite jusqu'à la pointe sud-ouest de l'île, d'où l'on peut avoir une belle vue sur la caldeira. Le paysage est ponctué de fondations de futures constructions, probablement commencées lors du boom immobilier des années 2000 d'après le guide.

Nous sommes retournés sur la route du phare dans la soirée pour profiter du coucher de soleil au travers des nuages.

Route jusqu'à Kamari

L'après-midi n'était pas trop avancée, on retourne sur nos pas pour essayer d'aller jusqu'à la cité antique Thira. Mais arrivés en bas de la route (sinueuse), on voit que sa visite n'est possible que jusqu'à 14h30 (d'après un panneau) ou 1h (d'après le guide). On se rabat donc sur la plage de Kamari, moins sympathique que celle de Perissa : tout est réservé pour les consommateurs des restaurants en bord de mer.

Journée un peu décevante comparée à celle d'hier, mais heureusement le coucher de soleil a sauvé un peu tout ça !

Journée bateau : l'îlot de Néa Kaméni

~ Jour 4 à Santorin ~

Pour notre dernier jour à Santorin, nous avons réservé une journée sur un joli pseudo-voilier pour voguer sur la caldeira (25€/personne, avec un guide). On vient nous prendre à l'hôtel à 10h30 pour nous amener au port (celui des ferries, un autre arrêt est ensuite effectué à Fira pour récupérer d'autres passagers), et on nous y ramène le soir. Il était possible de passer la soirée à Oia, mais nous avons préféré rentrer manger à l'hôtel.

Le premier arrêt se fait sur l'îlot de Néa Kaméni. Le paysage est lunaire avec la lave noire et craquelée ! Des fumerolles nous rappellent que le volcan est encore actif et il est d'ailleurs étroitement surveillé afin de pouvoir prévenir d'une éventuelle éruption.
La montée est assez raide, il faut bien penser à prendre des basket (n'ayant pas bien réfléchi au programme de la journée, j'étais partie en tongs le matin... mouarf...) et de l'eau car il faisait bien chaud, même au mois d'octobre ! La vue tout en haut est très sympa.

Ensuite, le bateau jette l'ancre près d'une source d'eau chaude, dans une eau couleur rouille. Il faut nager un peu du bateau jusqu'au petit îlot, et l'on sent petit à petit l'eau se réchauffer. Très agréable ! (et oui, je l'ai fait ! malgré un petit stress en arrivant au bord tout de même, où l'on ne voyait pas le fond...)

Journée bateau : Thirassia

La dernière étape de cette journée est la petite île de Thirassia. L'eau du port y est vraiment très transparente ! Il est possible de monter jusqu'au chef-lieu (ça grimpe) mais comme nous avions seulement 2h de temps libre et que nous n'avions pas mangé (nous sommes arrivés à 14h30 en plus), nous avons fait les flemmards et sommes restés en bas ! Sinon, il fallait compter 20 minutes à pieds, ou 10 minutes en âne (5€).

Le retour en bateau se fait tranquillement en longeant les falaises, sous Oia et Fira.

Tentative d'une marche jusqu'à l'ancienne Thira.

~ Dernière matinée à Santorin ~
Pour le coup, on était trop positifs...
Un peu déçus de ne pas voir pu voir l'ancienne Thira 2 jours avant, on décide d'essayer d'y aller à pieds depuis l'hôtel. Mais il nous a déjà fallu 45 minutes pour arriver en bas de la montée, et ensuite ça grimpe bien raide. On s'arrête finalement à mi-chemin, à l'église de Panagia Katefiani. Très belle vue !

Retour par le même chemin pour rentrer à l'hôtel, puis direction le port pour prendre un ferry à 15h30 pour notre prochaine destination.
L'arnaque du jour était 2 burgers pour 20€ mangés à la vitesse grand V sur le port. Ça m'apprendra à passer devant des restos en ayant la dalle : je me suis fait avoir comme un pigeon ! "yes yes you have the time to eat something, your boat is in 30 minutes." Mais oui, mais oui... on aurait mieux fait d'attendre et de manger quelque chose sur le ferry !