Museu Histórico e Artístico Maranhão

Un chauffeur doit venir nous chercher à 10h pour aller à Barreirinhas. Je me prépare rapidement et profite des 45 minutes à venir pour aller au centre d’art populaire qui expose les différentes facettes des traditions et fêtes mélangeant rites africains, catholiques, carnaval, Bumba-Meu Boï. Une jeune étudiante en histoire me fait une visite en brésilien en mélangeant un peu d’anglais, de français, d’espagnol. L’édifice est très intéressant. C’était une maison des esclaves. Je suis ravie de m’être dépêchée pour faire cette visite pendant que les garçons se préparaient !
Nous partons ensuite et traversons les terres, beaucoup de végétation dense, basse, sèche.

Parque Nacional dos Lençóis Maranhenses - Grandes Lençois

Arrivés à Barreirinhas, nous repartons direct avec le chauffeur de 4x4 que Romain avait réservé. Le parc national des Lençois nous attend. Avant, petite attraction, passage de rivière en bac ; puis 30 minutes de manège dans le sable ! On est chahuté dans tous les sens, on s’ensable, on repart en arrière !
On arrive en bas d’une immense dune, on continue à pied et une fois là-haut on découvre l’immensité de ce désert et des dunes à perte de vue (et pourtant ça ne ressemble pas du tout au Sahara... enfin la minuscule partie que j'ai eu la chance d'arpenter !). L’originalité tient dans les lacs d’eau douce qui se forment via les pluies. Nous ne venons pas à la meilleure période pour ça mais il en reste un peu. Nous restons jusqu’au coucher du soleil pour l’admirer dans cette étendue magique.
Les photos n'a traduisent pas bien cette merveille naturelle.
Le retour dans le sable, de nuit est un peu épique. Le soir nous dînons à Canon (chez Gilbert), et profitons du festival Jazz et blues des Lencois.

Petits Lençois - Parque Nacional dos Lençóis Maranhenses

Programme quad dans les « petits » Lençois. La prise en main pour moi n’est pas très aisée. Dans le sable, c’est pas évident. Sur toute la 1ère partie du trajet je n’ai pas vraiment pu observer l’environnement et le paysage, tellement concentrée sur le chemin et la conduite. Arrivée aux grandes dunes, je finis par monter avec Matt sur son quad et laisse le mien à un des jeunes accompagnateurs. Je ne profite pas de tout ce qui m’entoure sinon. Il y a un vent de folie, comme une tempête de sable permanente. Je ne sortirai donc mon réflex à aucun moment de la journée. Trop risqué. Les quelques photos ont donc été faites avec mon téléphone. Après les dunes, un paysage lunaire, aride, austère s’offre à nous. Nous rejoignons ensuite la plage, mais sur la gauche ça reste lunaire !
Le midi nous déjeunons dans un petit resto de plage avec un mini-port où débarquent qq familles brésiliennes. Il y a une sensation de bout du monde. L’endroit est canon.
Nous repartons par la plage. J’ai repris un quad pour cette partie et jusqu’à l’arrivée aux dunes. En tout, nous aurons un peu plus de 100km de quad dans la journée ! La douche sera salvatrice, des kilos de sable nous recouvrent ! Le soir nous retournons chez Gilbert car les caïpis frutas étaient délicieuses !

Sur la route de Tutóia

Je suis ravie car nous allons faire le trajet de Barreirinhas à Paulino Neves en en jardinera ou toyota, fameuse voiture tape-cul, sorte de pick-up avec des rangées de sièges à l’arrière. Il passe nous prendre à la pousada, il y a déjà qq personnes dedans.
C’est parti pour une heure trente au grand air et toujours dans le sable ! Nous traversons des villages des petits Lençois. Des ânes, des vaches en liberté en dehors des villages ; des chèvres et des cochons dans les « rues ».

Arrivés à Paulino Neves, le neveu du chauffeur nous attend avec son combi VW pour nous emmener à Tutoia. Après un peu de négociation, on arrive à le convaincre de nous emmener jusqu’à Parnaiba. Ca nous évite un changement !

Arrivés, nous nous rendons vers la pousada Portos dos Barcos, qu’il nous a recommandée. Un endroit immense à mi-chemin entre le musée et la brocante voire l’étrange caverne d’Ali Baba. En fait, tout l’espace est laissé à un artiste, roi de la récup qui recrée des objets ! Incroyable endroit. Bagages déposés, nous allons direct vers les petites agences au bord du fleuve. Nous souhaitons visiter le delta.