Oulan-Bator

Traversée de Paris en RER, escale à Moscou sous la neige, nuit dans l'avion... Arrivée prévue à 7h du matin heure locale sous -27°C, ouille ça va piquer. Il y a un peu de retard, mais ça y est, me voilà à nouveau foulant des pieds le sol mongol, terre de Gengis Khan ! Je suis toute émue en sortant de l'aéroport et en rencontrant Dulguun, la fille qui va être notre guide pour ces 10 jours. Ça me fait tout drôle de revenir dans ce pays 10 ans plus tard !

On passe la première journée à enchainer les visites dans Oulan Bator :
- le musée d'histoire de la Mongolie, qui est assez intéressant ;
- le marché Naran Tuul (appelé aussi marché noir), où on a pu acheter quelques bricoles ;
- visite du monastère de Gandan avec la lumière rasante de la fin de journée. Les photos étaient interdites à l'intérieur du temple (sauf moyennant quelques Tugriks -la monnaie locale-), mais je m'en suis rendue compte après en avoir déjà pris quelques unes... oups ! ;-)

Petit interlude "wikipedia" : le monastère de Gandan est un monastère bouddhiste de style tibétain dans lequel plusieurs centaines de moines y résident actuellement. Restauré et revivifié à partir des années 1990, il contient une statue de Megjid-Janraiseg (le bodhisattva Avalokiteshvara) de 26,5 mètres de haut. La statue originelle, faite de cuivre, avait été érigée en 1911 et a été démantelée en 1937 par les soviétiques. Suite à la chute des régimes communistes, elle fut reconstruite en 1996 grâce à des dons d'or venus du Népal et du Japon.
Il faut savoir que dans les années 30, le régime communiste de Mongolie, sous la pression de Staline, a détruit plus de 700 monastères et a massacré plus de 10 000 lamas... Une perte inestimable de vies et de culture.

Après ces quelques visites touristiques, revenons-en à Oulan Bator (ou plus simplement UB). Regroupant plus du 1/3 de la population de la Mongolie à elle seule, ce n'est pas une ville que j'aime vraiment, ni qui vaut le détour mis à part quelques coins à visiter. Et puis il faut dire aussi que quand on vient en Mongolie, c'est pour voir ses grands espaces (et ses 2 habitants au km²) ! La ville est de plus en plus polluée (surtout l'hiver, avec les centrales à charbon pour le chauffage), mais j'ai vu quelques amélioration par rapport à mon dernier voyage : les bâtiments me paraissent moins délabrés dans le centre ville (mais je n'avais probablement pas le même regard il y a 10 ans), il y a beaucoup d'immeubles modernes terminés il y peu ou en construction et, ce qui m'a le plus marqué, il y a beaucoup de voitures neuves dont une bonne partie hybrides. La circulation est par contre toujours autant sportive, on est en Asie !

En route pour le Parc National de Khustai

Après ce passage obligé à UB, nous sortons de la pollution pour enfin voir les steppes enneigées ! Le temps est magnifique. Le vent qui soulève la neige à certains endroits nous offre le magnifique spectacle d'un halo tout autour du soleil.

Peu après être sortis de la ville, on s'arrête en bord de route pour faire le tour d'un ovoo (l'ovoo est un monument traditionnel mongol et tibétain sous forme de cairn, associé à l'origine au culte chamanique). Les drapeaux de prière sont figés par le givre, il doit faire au moins -15°C.
Nous faisons 3 fois le tour de l'ovoo pour que le voyage se déroule sous les meilleurs auspices... mais c'était sans compter sur le côté aventureux de notre chauffeur Zorigoo qui a planté le van dans la neige en voulant l'amener au plus près de l'ovoo ! Ça commence bien ! Moment épique lorsque l'on voit les roues avant tourner dans le vide et le centre du van posé sur le talus entre la route goudronnée et la steppe. Finalement, une voiture vient nous aider pour tirer le van qu'on arrive à dégager... mais du côté de l'ovoo et non de la route ! Mais ce n'est pas grave : direction la steppe en plein dans la neige pour trouver un semblant de chemin un peu plus loin avant de rattraper la route principale. Heureusement qu'on avait un bon van/4x4 et un bon chauffeur ! (si si, malgré cet épisode où il voulait probablement impressionner 2 petites françaises, c'est vraiment un chauffeur hors-pair !)

Parc National de Khustai

Nous avons passé 2 nuits dans un camps de yourtes à l'entrée du parc National de Khustai. Ce parc a été déclaré réserve de biosphère de l'UNESCO en 2002 et il couvre 50 000 hectares de steppe, montagne et forêt. En particulier, il abrite les chevaux de Przewalski (appelés Takhi en mongol) qui ont été réintroduits à partir de 1992.

On a pu faire 2 balades à cheval, dont la 1ère avec des températures assez froides...probablement autour de -20°C. Un peu froid aux pieds, mais sinon c'était supportable vu qu'on bouge bien à cheval. Et la beauté des paysages fait vite oublier ce désagrément ! Pour toutes les balades de la rando, la guide/interprète Dulguun nous accompagnera ainsi qu'un guide local : ce serait dommage de se perdre au milieu des steppes.
En allant voir les Takhi en fin de journée (en voiture), on a aussi pu voir une grosse horde de cerfs. Ils étaient superbes ! Par contre le froid était bien piquant au coucher du soleil, heureusement qu'on était en voiture et pas à cheval... J'ai voulu du froid, j'ai été servie !

Douche froide à Kharkhorin

On fait ensuite étape dans la ville de Kharkhorin. Avec Hélène, on avait eu la flemme d'utiliser les douches du camp de yourtes ces 2 derniers jours dans le parc de Khustai en se disant qu'on pourrait profiter d'une douche bien chaude dans notre chambre d'hôtel de Kharkhorin... Mais mauvaise surprise : l'eau chaude ne fonctionnait vraiment pas bien ! J'ai réussi à avoir une eau à 27-28°C maximum (la température était affiché), mais Hélène n'a pas réussi à avoir plus de 20°C. Je peux vous dire que quand il fait -15 dehors, +15 dans la chambre et qu'on a les cheveux mouillés après une douche froide, ça refroidit bien ! Surtout que ça a été la dernière douche avant une 10aine de jours pour moi. Mais bon, on fait avec !

Après cette mésaventure, on a passé une très bonne soirée dans une... salle privée de karaoké ! Je chante toujours aussi mal, mais on s'est quand même bien marré ! Mention spéciale pour Zorigoo qui chantait vraiment bien sur les musiques traditionnelles mongoles.

Kharkhorin porte également le nom de Karakorum. Cette ville fut l'ancienne capitale de l'Empire Mongol, fondé en 1235 par le fils de Gengis Khan. Mais elle sera détruite en 1388 par les troupes chinoises de la dynastie Ming : de sa splendeur passée ne restent que les statues de tortues qui gardaient les entrées des murailles de la ville.

Monastère d'Erdene Zuu

Nous avons également visité le monastère d'Erdene Zuu qui a été construit en 1585 juste à l'extérieur de l'enceinte des ruines de l'ancienne capitale Karakorum. Il a été en partie détruit en 1939 par les communistes lors de la grande purge. Après la chute du communisme en Mongolie en 1990, le monastère a été remis aux lamas et Erdene Zuu est redevenu un lieu de culte où de nombreux pèlerins viennent se recueillir et en faire le tour. Nous avons eu la chance d'assister à la prière des lamas, moment intense en prévision du Stagaan Sar (nouvel an).

Pour plus d'infos sur Kharkhorin et le monastère d'Erdene Zuu : http://www.absolu-voyages-mongolie.com/guide-voyag...