Logement à Agia Anna

~ Après-midi à Naxos ~

Après un trajet assez court en ferry (2h30), nous arrivons à Naxos et trouvons notre hôte pour la nuit. Nous avions réservé la veille via booking.com une chambre pour 12€ (oui, c'est le prix pour 2 !). Comme tous les logements que l'on a trouvé, la chambre est équipée d'une salle de bain, d'une kitchenette et du wifi... plus que pas mal pour le prix quand même ! L'endroit est très calme, à 3 minutes à pieds de la plage, accessible par une petite route en sable, donnant sur des vergers et avec seulement le bruit de vaches et de poules. Très bucolique. J'y serai bien restée plus longtemps quand même !

Concernant l'hôte elle-même, je viens de retomber sur les notes de mon carnet : "Un peu à l'ouest, mais sympa et très attentionnée." Hi hi hi c'était bien ça ! Ses coordonnées sont "Sophi's Studio & Apartments", sophianaxos@yahoo.gr . Je crois avoir compris qu'elle avait plusieurs petits immeubles de studios, et on a dû loger dans les moins chers.

Une plage de 4km de long

~ Jour 2 à Naxos ~

Après une soirée passée tranquillement au petit port de Agia Anna, nous décidons d'aller à pieds vers le sud pour essayer de trouver une plage de sable blanc (ça change de Santorin !) de 4 km.

Nous commençons par aller sur des rochers blancs avec une eau turquoise, dignes des Seychelles ! Après avoir croisé un requin (!), nous remarquons que nous sommes en fait dans un endroit prisé par les naturistes (les grecs doivent profiter de la tranquillité de la hors-saison). On fait 1/2 tour pour reprendre la route goudronnée et on trouve finalement la plage de sable au bout de la route. Le début de journée se résume alors à : balade sur la plage, farniente et baignade avec le soleil qui joue à cache-cache avec les nuages ! L'eau était vraiment transparente, mais avec peu de poissons.

Le port de Naxos

En fin d'après-midi, notre hôte nous remmène à la Chora (nom usuel donné à la ville principale de chaque île). Il est possible de laisser ses bagages en face du port, moyennant 1,5€ par bagage pour une journée (jusqu'à 21h).

Nous avons donc profité d'être tout léger pour 3 heures afin de se balader dans les ruelles et d'aller voir le coucher de soleil devant les ruines du temple d'Apollon, bien visible lorsqu'on arrive en ferry.

L'air frais arrivant vite, nous avons récupéré nos sac à dos avant 21h pour nous installer dans un restaurant du port (Irinis), conseillé par plusieurs guides. Non seulement nous avons très bien mangé, mais le personnel était très accueillant !
Après avoir commandé (en tout) une entrée, 2 plats et 2 boissons (dont une grande bière pour moi) pour 25€, on nous a apporté 2 parts de tarte en dessert et proposé un alcool en digestif. N'aimant pas l'ouzo, je me suis "rabattue" sur leur alcool ressemblant à la grappa, malgré le serveur me prévenant que c'est assez fort. Il faut que je précise que mon copain n'aimant pas trop l'alcool, je passe des fois pour la pochetronne du couple... Et en plus là ça ne s'est pas arrangé vu que j'ai aussi terminé son verre ! ;-)
Bref, la soirée n'étant pas trop avancée, on part se balader en laissant nos sac au restaurant. De retour 45 minutes plus tard, on y reste encore un peu jusqu'à la fin de leur service. Ils ont encore essayé de nous offrir quelque chose à boire (de l'alcool bien sur), mais on a réussi à négocier 2 verres d'eau... Bien qu'ils aient quand même finalement amené un petit verre d'un alcool sucré ! C'était assez bon même si je ne sais pas ce que c'était.

Après une soirée comme ça, j'ai très bien dormi pendant les 3 heures de ferry que nous avions à faire !