Jericoacoara

Jeri on savait que ce serait touristique, mais on nous avait dit qu'il fallait y aller car c'est sympa comme endroit...
Mouais... Pas convaincus.
Le coucher de soleil sur l'immense dune reste un très beau souvenir, mais ce sera tout.
C'est beaucoup plus grand que Barra Grande, archi blindé de touristes et tout commerce est exclusivement consacré au tourisme.
Nous avons pris une pousada un peu à l'écart, dans la rue la plus à l'ouest. Après un petit tour dans les rues ensablées et à la plage nous faisons l'ascension de la célèbre dune pour admirer le coucher de soleil (qui vaut le détour j'avoue !).
Nous trouverons une sorte de petit bar extérieur tenu par une sympathique femme qui nous parle de Paris et nous fait des caïpis frutas divines. Notre QG pour les 2 soirs à Jeri.

Lagoa Jijoca

Comme le tour de Jeri a été très rapidement fait, nous avons décidé de passer la journée vers les lagunes à qq km de Jeri.
Nous trouvons un chauffeur de Buggy pour nous emmener.
On commence par une petite halte devant le fameux arbre couché, Arvoré dé Preguiça dont l'artiste fou nous avait parlé. Le vent terrible qui souffle ici ne laisse pas d'autre choix à la nature.
Nous irons ensuite au bord d'une 1ère lagune, avec 1 bar et des hamacs à moitié dans l'eau, spot officiel des selfies pour bimbos et gominés...
Nous repartons vers la 2ème lagune... c'est pire... Une sorte d'arche en carton pâte, genre Disney pour vous souhaiter la bienvenue au paradis... L'horreur. Sans compter l'obligation de consommer. Bref on ne recommande pas l'excursion lagune.

Quand on finit par retrouver enfin notre chauffeur au bout de 2 heures, on lui explique qu'on a détesté et qu'on n'a pas mangé. Il nous emmène alors dans une petite baraque de pêcheurs à Préa, au dessus de l'océan. Là on est bien ! des crevettes grillées, entourés de familles du village. Les pêcheurs au loin, le vent, les kite-surf. Parfait.

Le soir, nous voulons voir le coucher de soleil différemment. Notre guest house a un toit plat accessible. Génial !
On a la dune sur la gauche, l'océan et une série de palmiers sur la droite. Magique !

Sur la route de Fortaleza

Nous devons rejoindre Fortaleza pour une nuit afin de prendre l'avion au petit matin en direction de salvador pour nos 5 derniers jours de vacances en mode farniente.
Pour ce faire, un camion-bus doit nous prendre en milieu d'après-midi en direction de Jijoca d'où un bus nous conduira dans Fortaleza. Du coup, pas de programme et pas grand chose à faire à Jeri. On traîne à la guest-house jusqu'à l'heure du check-out puis allons observer la vie sur la plage. Un pêcheur au filet à marée basse m'occupera un bon moment ;-)

Ensuite nous longerons, un bout d'océan et des lagunes qu'il faudra traverser avec le camion... moins de bancs de sable que prévu. On galère bien pour passer avec risque "d'ensablage" dans l'eau !

Nous n'avons aucune réservation à Fortaleza. On arrive vers 21h. Le chauffeur nous dépose dans un quartier où il y a qq options de pousadas pas trop chères. On trouve une chambre vraiment glauque mais très bon marché. On est un peu limite niveau budget au bout de 2 semaines et on ne reste qu'une courte nuit. On grignote les qq provisions faites à Jeri dans notre suite de palace !