Jaipur

On démarre par la ville de Jaipur, surnommée la ville rose....
On arrive juste à temps pour célébrer le Holi festival qui marque le changement de saison. On achète des vêtements spéciaux car on sait qu'ils se font un malin plaisir à mettre de la couleur sur les touristes, il faut à tout pris éviter l'eau qui fixe la couleur et les traces restent plusieurs jours. La veille, il y a des feux de bois allumés un peu partout dans les quartiers puis le lendemain à partir de 10h00, la fête commence. Les gens ont des petits sachets de couleur, ils en mettent sur le visage de la personne et lui souhaite un happy holi, on s'est vraiment amusé à jouer avec tout le monde et les couleurs sont parties facilement.

Nous avons visité:
le palais des vents- l'observatoire Yantra Mandir- le fort d'Amber (billet combiné)
le palais des singes (sympa et pas dans les guides donc moins de touristes )
le city palace et le fort de Jaigarth (billet combiné)

La ville est assez agitée mais le holi festival nous a permis d'apprécier l'endroit, en plus nous avons trouvé une échoppe qui faisait du poulet grillé au barbecue (talk of the town, MI Road), un vrai délice :)

Pushkar

Pushkar est une toute petite ville remplie d'échoppes, de restaurants, d'hôtels pour les touristes, c'est donc très agité mais dès que l'on grimpe sur les collines pour admirer la vue sur la ville ou que l'on se balade sur les bords du lac sacré, le calme est très appréciable.

On a assisté à nos premières scènes surprenantes, des gens qui poussent à contre-sens pour rentrer dans le train alors que les gens ne sont pas sortis, des gens sur les toits des bus, des gens qui se font la courte échelle pour rentrer dans le bus le plus vite possible!

Chittorgarh

Chittorgarh est connu pour son fort perché en hauteur sur un rocher et vaut largement le détour. On sent que c'est moins touristique ici: le personnel des hôtels ne parle pas anglais, les cartes ne sont pas traduites en anglais... Au moins, il y a peu de touristes et c'est appréciable.

On a pris le service d'un chauffeur de tuk tuk car il y avait loin pour monter au fort et ensuite il y a beaucoup de monuments à voir et ils sont espacés, il faut entre 3 et 4 heures pour tout voir.

Udaipur

C'est la ville romantique par excellence où beaucoup de scènes du film James Bond Octopussy a été tourné il y a 35 ans, du coup, tous les soirs à 19H00, les hôtels diffusent gratuitement le film.

Il est agréable de voir les bâtiments se refléter sur le lac pichola. Nous avons pris le télécabine pour voir le coucher du soleil depuis la colline, la vue était magnifique, coup de coeur pour se coucher de soleil.

Kumbhalgarh

Jérémie étant un motard dans l'âme, nous louons une Royal Enfield à Udaipur, le modèle n'est pas tout jeune, on espère ne pas tomber en panne.
Les débuts sont difficiles, la façon de la conduire est l'inverse d'une moto en France, il y a beaucoup de circulation, les panneaux ne sont pas traduits. On est obligé de s'arrêter à chaque carrefour pour demander notre route, ça nous permet de faire de chouettes rencontres... un groupe qui ramasse des cannes à sucre nous en offre deux, mais vu le poids et l'encombrement, on est obligé de les abandonner :(

C'est une forteresse que nous visitons après 3 heures de route, elle vaut largement le détour, c'est la 3 ème muraille la plus longue du monde après celle de Chine et d'Iran.

Au moment de reprendre la moto, on s'aperçoit que notre roue arrière fait triste mine... Pas de soucis, un groupe d'indiens vient vers nous et nous aide à nous rendre chez le réparateur le plus proche, tout est vite revenu à la normal, c'est génial cette solidarité!

Ranakpur

Pour notre deuxième jour de location, on part à Ranakpur, pour visiter un temple jain.
Nous tombons sur une roue à eau: les boeufs tournent en rond pour activer une roue, les godets puisent l'eau dans la réserve, ils remontent et versent l'eau dans un ruisseau qui permet d'irriguer les cultures.

Nous nous arrêtons ensuite pour observer les cabanes en foin, une dame en sari rose fait signe à Elodie de s'approcher, on est accueilli par tout un village, ils nous offrent le thé, ça nous permet de faire une pause sur le trajet.

On arrive ensuite au temple, les règles sont strictes pour rentrer: pantalon long, pas de cuire, les femmes ayant leurs règles ne peuvent pas y entrer... Il y a 1444 piliers à l'intérieur, tous sculptés différemment, un seul est penché pour montrer que seul dieu est parfait.

Le jaïnisme est une religion passionnante, nous avons appris qu'ils ne mangeaient pas d'animaux mais aussi pas de légumes poussant en terre car pour eux, on tue la plante lorsqu'on la récolte. Ils ne mangent pas après la tombée de la nuit de peur d'avaler des insectes car on voit moins bien le contenu de son assiette, ils ne mangent pas plus que ce que peux contenir la paume des deux mains et ils portent souvent des foulards pour ne pas avaler accidentellement des bestioles.

Jodhpur

On continue notre aventure dans le Rajasthan pour arriver à Jodhpur, surtout célèbre pour son fort, en pensait qu'il n'y avait pas grand chose à faire mais au fil des rencontres et des nouvelles expériences on ne s'est pas ennuyé une seconde:

Pour la première journée, nous décidons d'aller voir le temple de la moto Om Bana, c'est à 50 kilomètres de la ville, on prend un bus à 20 rp ( 0,30 cts d'euro ), on sait qu'il n'y a pas grand chose à faire mais ça nous permet de rencontrer des gens qui ont moins l'habitude des touristes. Jérémie est motard et c'est un temple dédié aux motards, une moto accidentée s'y trouve, apparemment lorsque son conducteur est mort suite à un accident de moto, malgré la tentative pour emporter la moto, elle revient toujours là... On peut y déposer des fleurs. Pour revenir, nous avons deux choix, soit prendre le bus, soit faire du stop car la route est passagère... Nous optons bien sûr pour la deuxième option, à peine le pouce levé, un gros camion de pierre s'arrête, il était super content que l'on vienne avec lui. On a même fait une pause thé avec les routiers!

Nous avons bien aimé la visite du fort même si le prix d'entrée est un peu excessif pour l'Inde (l'audio guide est compris dans le prix). En haut, on peut mieux voir la ville bleue. On vous conseil le temple de Jsawant Thada, juste à côté, bien agréable pour du repos à l'ombre.

Nous décidons ensuite de manger une omelette dans le très réputé petit buibui à côté de Clock Tower. Les omelettes sont faites directement dans la rue, elles sont très bonnes et pas chers. Il faut tout de même faire attention à ne pas avaler une mouche en mangeant! On y fera la rencontre d’Émeline et Etienne avec qui on partagera d'autres bons moments.

La barbe de Jérémie est longue, il est temps de faire un tour chez le barbier, pour 1,50€, on vous promet un beau rasage et un massage du visage. Le monsieur s'applique et passe deux fois la lame, on se demande s'il va laisser la moustache car les indiens en ont presque tous une. Non, finalement la moustache est rasée mais la finition laisse à désirer, il reste des poils autour de la bouche, gros fou rire! Le barbier termine par un massage très tonique et le passage d'un bon après rasage alcoolisé, aie !!

En rentrant à notre GH, nous croisons quelques joueurs d'échecs sur le bord de la route, c'est l'occasion pour nous de jouer avec eux...

Le lendemain, nous sommes allés à Mandore, à 10 kms de Jodhpur, endroit paisible pour éviter les fortes chaleurs où il y a des beaux temples et surtout c'est gratuit.

Notre guest house avait une superbe vue sur le fort, nous en avons profité pour goûter au Sula, vin blanc indien, cela ne vaut pas nos bons vins français mais après plusieurs semaines sans en avoir bu, ça fait plaisir.

Jaisalmer

Nous sommes à notre dernière étape dans le Rajasthan, Jaisalmer est assez rapide à visiter, on y vient surtout pour les safaris en chameau (il s'agit en fait de dromadaire).

On vit dans le fort de Jaisalmer, c'est la seule ville au Rajasthan où c'est le cas, les logements y sont vraiment abordables car ils se rattrapent sur les safaris. Nous sommes allés au lac où nous avons vu un drôle de spectacle, les enfants nourrissent des hordes de silures! Très impressionnant.

Notre budget nous le permettant, nous avons passé 3 jours et 2 nuits dans le désert, le premier jour nous étions avec une anglaise qui est prof de français, nous avons chacun pu s'améliorer! Le soir nous étions 8 sur le campement qui s'est fini autour de chants et de jeux de société. Nous avons eu la chance d'être seul avec Lilou notre chamelier pour le deuxième jour et la deuxième nuit.

Les repas étaient très bons, nous transportions notre nourriture sur le chameau et nous prenions de l'eau dans les villages aux alentours. On doit dire que boire de l'eau chaude n'a pas été notre partie de plaisir. En revanche, ils préparaient la nourriture devant nous, on a mangé de délicieux chapatis (pain indien) cuits au feu de bois et ce n'était pas trop épicé. Cela ce finissait par une vaisselle au sable, résultat impeccable!

Pour la nuit, ils nous installaient un matelas de l'armée par terre avec des grosses couvertures bien agréables pour la fraîcheur du matin et protection pour que les bêtes ne rentrent pas! Quel plaisir de dormir à la belle étoile et de se réveiller dans le désert.

Le matin, il fallait que le chamelier parte à la recherche des chameaux partis gambader dans la nuit, cela prenait entre 30 minutes et une heure. On a croisé deux gars du village de Lilou le deuxième jour, ils cherchaient leurs chamelles depuis 2 jours, le vent a effacé leurs pas et ils ne les retrouvaient pas. Ils finissent toujours pas les retrouver car ils sont tatoués ainsi personne ne les volent et impossible de passer la frontière pakistanaise à 65 kms car un mur de 20 mètres est présent.

Nos chameaux Mr India alias le barbu et Mickael Jackson ont été gentils avec nous mais on n'en ferait pas nos animaux domestiques... De plus c'était fatiguant pour les jambes, on en faisait 3 heures par jour sans étriers, on avait une longue pause le midi sous les arbres pour se reposer et éviter le moment chaud de la journée. On a croisé d'autres animaux: buffles, chèvres, chiens, moutons, scarabées, antilopes, cochons sauvages, aigles, et ... scorpion, juste en remontant sur le chameau le deuxième jour, Lilou nous a dit que la piqûre faisait très mal à l'humain mais que ce n'était pas dangereux en revanche cela peut être mortel pour les chameaux.

On vous laisse regarder les photos mais on a adorer cette dernière étape !

Delhi

Le rajhastan est terminé pour nous, il faut maintenant aller à Delhi, un trajet de 17 heures en train de nuit nous attend.

On décide de dormir dans le quartier Tibétain pour un peu plus de calme, le métro n'est pas très loin mais il faut quand même prendre un tuk tuk vélo, les pauvres, ils suaient beaucoup à nous transporter, Jérémie se sentait obliger à aider à pousser parfois.

Le métro est très moderne puisqu'il a ouvert en 2002, tout est automatique à l'intérieur et c'est surtout très propre! il y a des amendes pour les cracheurs! Et tout y est interdit: fumer, manger et boire. il y a une fouille à chaque entrée: corporelle ainsi que du sac.

Nous y avons vu beaucoup de choses intéressantes et aussi amusantes comme ce temple qui est en forme de singe et on rentre par sa gueule. il y a un petit circuit à faire à l'intérieur où on peut voir beaucoup de divinité, on ressort par une autre tête.

Il y a aussi le temple d'Akshardam qui est très impressionnant, le site fait plusieurs hectares et est digne d'un parc d'attraction. L'entrée est gratuite et il faut tout laisser au vestiaire: appareil photo, téléphone portable, nourriture.... Il y a des files d'attentes avec des barrières, des tickets pour aller voir des spectacles sur l'eau ou faire des tours en barque!

En revanche, Old Delhi est très chaotique, les routes sont défoncées, on ne sait pas trop ou marcher pour ne pas se faire écraser. On s'est alors décidé à aller au cinéma pour voir un film en Hindi bien sûr, rassurez-vous, il n'y avait pas beaucoup de dialogues, on a compris le sens du film: une histoire d'amour et des gens qui aiment danser, la base des films bollywoodiens!

On s'est aussi régalé dans le quartier musulman avec toutes les brochettes de moutons, chèvres et poulets qu'ils grillent en extérieur.

Amritsar

C'est l'une de nos étapes qui nous a le plus marqué.
Tout a commencé par une nuit dans le train pour changer, mais cette fois-ci on voit pleins de Sikh dans le train.

Qu'est ce qu'un Sikh? C'est une personne qui pratique la religion du même nom, cette religion est relativement récente. Les hommes et les femmes sont sur le même pied d'égalité. Les hommes n'ont pas le droit de couper leur cheveux et barbe ainsi que d'arracher les cheveux blancs, ils sont donc noués et cachés sous un turban. Ils doivent également toujours porter une petite dague sur eux en bandoulière, homme, femme et aussi enfants... Ce sont des personnes d'une grande gentillesse, ils sont venus nous parlés avec de grands sourires pour nous expliquer comment il fallait se comporter dans le temple et répondre à nos interrogations.

On doit commencer par se cacher la tête, laisser aux vestiaires nos chaussures et traverser un point d'eau pour se laver les pieds. Nous arrivons par un escalier qui domine le temple d'or, il est superbe, encore plus la nuit que le jour avec ses reflets sur l'eau.

Il est possible de se restaurer et boire du thé à volonté gratuitement ainsi que de se loger gratuitement. Nous avons préféré nous loger à l'hôtel car c'était pendant le week end et il y avait une forte affluence, beaucoup dormaient à la belle étoile. En revanche, nous avons profité des repas. On commence par prendre une assiette, une cuillère et une timbale, puis on rentre par vague dans de grands réfectoires. Tout le monde s'assoie par terre en tailleur avec son assiette devant soi. Des hommes arrives avec des seaux et servent tout le monde. Un autre passe avec un arrosoir avec donner de l'eau ou du lait, un autre est chargé de distribuer les chapatis. Le repas était bon, pas trop épicé comme on aime.
Pour les remercier du repas, on peut faire une donation, faire la vaisselle ou aider à faire les chapatis. On a choisi de faire la vaisselle, il y a différents bacs, le premier avec beaucoup de produits vaisselles et ça frotte fort, et la fin ou c'est juste pour rincer. On a été impressionné par l'organisation, ils distribuent entre 50000 et 80000 repas par jour.

Nous avons pu assister à la cérémonie ou devrions nous plutôt dire au show de fermeture de la frontière Indo-Pakistanaise. Nous avons partagé un tukt tuk avec d'autres touristes de l'hôtel pour se rendre à la frontière, nous n'avions pas le droit à nos sacs sur place et le passeport était vérifié. Cette cérémonie a lieu tous les soirs à 17H30 et ramène énormément de personnes, ils ont même installé des écrans géants à l'extérieur. Pour nous étranger, nous sommes chanceux, ils nous placent juste derrière les VIP. Il y a carrément un chauffeur de tribune pour que les gens crient, les gens se font dessiner des drapeaux indiens sur les joues et mains. Il faut savoir que les indiens et pakistanais ont la même tenue, et font les mêmes gestes mais c'est celui qui montera la jambe le plus haut qui sera le plus fort, incroyable!
Nous avons eu quelques difficultés à retrouver notre tuk tuk car ils se ressemblent tous et on a pas été les seuls à venir voir...

Agra

Nous avons eu le plaisir à Agra d'enfin voir de nos propres yeux le Taj Mahal, malgré que nous connaissions à quoi il ressemblait, nous l'avons vraiment trouvé très beau, nous avons pu l'observer sous toutes les facettes: du toit de l'hôtel, dans les jardins de l'autre côté de la rive et sur le site même. Nous nous sommes levés de bonne heure pour le voir, 5h30 pour avoir notre billet, nos protections de chaussures et notre bouteille d'eau "offerte" à l'ouverture à 6h00.

Le baby Taj est aussi très agréable à visiter, beaucoup moins cher et avec beaucoup moins de monde.

Malheureusement la ville d'Agra a au raison d'Elodie qui a dû rester au lit presque une journée mais dès le lendemain ça allait mieux. Jérémie est parti visiter le fort d'Agra pendant ce temps avec un couple canadien que nous avons recroisé plusieurs fois par hasard alors que nous n'avions pas fait du tout les mêmes trajets.

Le lendemain nous sommes partis visiter la citadelle de Fathepur Sikri en bus, nous avons été impressionnés par la beauté de la porte, haute de 40 mètres. Il y en a beaucoup qui parle français et on a vite compris que Nicolas Sarkozy était passé par là en 2010, c'était rigolo ils avaient tous la même histoire: " Nicolas Sarkozy, il est venu, il est petit oulala et Carla elle est italienne et grande. Maintenant c'est fini pour Sarkozy et Hollande c'est comme ci comme ça ! " On était fan d'un petit garçon qui nous a accompagné, il parle 5 langues à 10 ans, il préfère être ici plutôt que chez lui, il apprend en regardant les guides faire, il espère lui aussi en être un plus tard.

Varanasi

Bienvenue à Varanasi, l'une des villes les plus sacrée de l'hindouisme, elle se trouve sur les bords du Gange. Il est agréable de rester à flâner sur les ghats pour observer l'effervescence. Les ghats sont des grands escaliers qui relient la ville au bord du fleuve.

Les enfants jouent au cerf volant ou au cricket. Les adultes font la lessive de bonne heure le matin et font leur prières. Le soleil qui brille sur les bâtiments est magnifique.

Des sadus vivent là, ils aident les gens grâce à leur spiritualité. ils vivent souvent un peu dénudés avec les cheveux longs.

Les gens viennent aussi mourir à Varanasi, dans les rues il faut parfois se pousser pour laisser passer un brancard avec corps dessus. Ils commencent par plonger le corps dans l'eau pour le purifier, il est ensuite installé sur le bûcher, des prières sont réciter par un proche qui a dû se raser la tête et laisser une mèche de cheveux à l'arrière pour le triste événement. Les femmes ne sont pas autorisées. Les famille apportent des corps de partout en Inde, ils prennent des avions parfois et s'endettent pour acheter du bois. Le prix dépend de la qualité du bois et de la quantité selon la corpulence du corps.

Nous avons encore croisé notre couple de canadien, nous avons dégusté avec eux une fondue au fromage qui nous a rappelé la France et ensuite un Lassi, qui est un yaourt à base de lait de buffle puisque la vache n'est pas trait ici étant donné qu'elle est sacrée. Ils y rajoutent des petits morceaux de fruits au choix dedans, délicieux.

Calcutta

C'est notre dernière ville en Inde, nous quittons le pays pour la Thailande où nous allons trouver un peu plus de tranquillité.

Nous ne sommes pas rester longtemps à Kolkata, nous avons visiter le temple de Kalighat où tous les matins il y a des sacrifices de chèvre, elles sont ensuite préparées pour être manger par des gens dans le besoin.
Nous avons été dans le quartier de la cathédrale saint Paul, même si nous sommes habitués à voir des églises en France, nous l'avons trouvé jolie ainsi que le memorium de Victoria.

Nous avons fini notre balade par le marché aux fleurs.

Il y a le métro mais il est moins moderne qu'à Delhi. Il y a aussi le tramway mais c'est une autre histoire, ils sont en piteux état ! Les taxis sont tous dans un style ancien et jaune, ils sont superbes, il y a aussi des tuk tuk où ce sont des hommes qui courent devant la charrette.