Katapola

Après 3h dans le ferry que je n'ai pas vu passer (heureusement que Amorgos était le terminus !), on marche 100m vers le bout du port nommé Katapola pour trouver notre logement. Sachant que nous allions arriver au milieu de la nuit, on avait réservé une chambre à "Rooms Eleni" depuis Santorin d'après un contact de notre hôte de là-bas. Leur site internet est : http://www.roomseleni.gr/ 

Les escaliers sont raides, et tout au bout on trouve finalement notre numéro de chambre avec la clé sur la porte. Ouf on peut terminer notre nuit ! Enfin, c'était sans compter un réveil à 9h30 par des filles qui déjeunaient à 5m de la porte de la chambre... ah oui effectivement la petite table au soleil était sympa (testée et approuvé par la suite), mais l'isolation de la porte d'entrée et des fenêtres l'était un peu moins. J'aurai bien fait un peu plus de grasse-mat', mais c'était déjà pas mal ! Les autres nuits ont été calmes, mais je pense que ça doit être un peu le bazar en plein été avec du monde.

Balade jusqu'à la Chora

~ Jour 1 à Amorgos ~

Pour ce premier jour à Amorgos, on décide d'explorer ce que l'on peut à pied. L'île est réputée pour ses randos, autant en profiter !

Le guide nous annonce que la Chora est à 1h de Xilokeratidi (à-vos-souhaits) par le sentier balisé 2, peu difficile. Alors comment dire... hum il faut déjà le trouver ce sentier 2 ! Comme on galère (un peu), on se balade dans les ruelles de Xilo', on fait quelques arrêts "chats" avec plein de ronrons, et on se dirige dans la direction de la Chora au nez en suivant plusieurs petits chemins, avant de tomber sur un panneau indiquant Chora. Hourra on a trouvé le sentier 2 !!
On suit une route goudronnée assez large (mais qui n'est pas la route principale de l'île), on regarde les panneaux, on grimpe, on grimpe encore une partie assez raide, et on arrive au bout d'un chemin qui se termine avec une citerne d'un côté et une maison de l'autre. Gloups on a dû louper quelque chose... Donc demi-tour pour finalement trouver, en bas de la côte, le petit sentier que l'on devait suivre.

A partir de là (en bleu sur la carte), le sentier est assez facile à suivre et la balade très sympa, bien qu'un peu raide à certains endroits. Tout est très sauvage dans cette partie de l'île, avec des églises paumées ici ou là. J'en garde un très bon souvenir, même si je suis arrivée un peu claquée à la Chora ! Je dirais qu'il faut compter plutôt 1h30 de montée (au lieu de 1h) et 1h10 de descente (au lieu de 55 minutes).

Le monastère de Chozoviotissa

~ Jour 2 à Amorgos ~

Location d'une voiture à la journée (20€ + 7€ d'essence) pour aller voir le monastère de Chozoviotissa (celui du grand Bleu quoi !).
Depuis le parking, il y a une montée un peu raide mais avec une vue superbe avant d'arriver au monastère. Ce dernier est vraiment impressionnant, accroché à la falaise avec son mur d'un blanc immaculé. Après encore un arrêt "chats", on entre par une toute petite porte suivie d'escaliers menant à un petit couloir où des moines nous attendent. Nous avons le droit de visiter la petite église (oui, tout est petit malgré la taille du bâtiment !) avec plein d'icônes. Puis nous nous faisons offrir loukoum, eau et raki (alcool local) !
Attention pour les filles : il faut être vêtue d'une jupe longue, ou alors mettre un paréo par dessus notre pantalon (il y en a à l'entrée, ou sinon une écharpe légère et large ça fonctionne aussi).

Nous nous arrêtons ensuite à la plage d'Agia Anna (prendre à gauche à la première bifurcation en partant du parking du monastère). Il y a, en fait, 3 petites criques avec une eau cristalline (mais peu de poissons et coraux). En bonus, nous sommes tout seuls : le pied !

Vroutsi

Nous partons maintenant explorer le sud de l'île.

D'après le guide, il y a une randonnée facile d'1h A/R partant de Vroutsi et allant jusqu'à l'ancienne Arkessini (sentier balisé 3). Là c'est comme l'autre balade : soit on est rouillés, soit celui qui a écrit le guide est vraiment sportif... Parce que je n'ai pas trouvé que c'était si facile que ça ! Au bout du chemin, il y a quelques ruines d'une cité antique que je n'ai pas pu visiter (il y a peut-être des visites prévues en pleine saison). Le paysage était quand même bien joli !

Coucher de soleil au cap Kalotaritisas

Fin de journée tranquille pour voir le coucher de soleil depuis la pointe extrême sud-ouest de l'île.

Au retour, nous nous sommes arrêtés dans un resto en bord de route à Arkesini. Comme nous étions hors-saison, il n'y avait pas beaucoup de plats mais c'était bien bon. Avant de partir, nous avons papoté avec un couple de français bien sympathiques, que nous avons croisé à nouveau à Katapola par la suite !

Le nord de l'île

~ Jour 3 à Amorgos ~

Nous louons finalement la voiture pour une journée de plus (20€ + 5€ d'essence) avec l'objectif de visiter le nord de l'île. Cette fois-ci, le temps est humide et brumeux : c'est le 1er jour de temps moyen que nous avons !

L'unique route qui longe la côte ouest est désertique avec beaucoup de chèvres sur le bas-côté, au milieu de la route ou parfois perchées sur des pans de murs. C'est impressionnant comme cette île est plus sauvage que les autres que nous avons pu visiter !

Cette dernière journée à Amorgos fut calme. Nous avons seulement visité le port de Aigiali et le village de Tholaria. Nous avons mangé dans ce dernier, dans un petit resto où la dame ne parlait pas beaucoup anglais et n'avait pas vraiment de choix dans ses plats. Nous avons ainsi goûté la purée de fèves : beaucoup huileux mais pas mauvais.
Ensuite nous avons voulu aller sur la plage de Levrosos, et après avoir traversé un resto en rénovation nous sommes tombés sur un bout de sable peu propre... Bon tant pis, Amorgos n'est pas réputé pour ses plages de toutes façons !

Le temps était vraiment curieux durant le retour à Katapola : le soleil jouait avec les nuages en donnant une ambiance étrange ! Nous avons d'ailleurs eu droit à un bel orage d'une heure au beau milieu de la nuit... Le trajet en ferry du lendemain matin promettait d'être mouvementé.